Critique : Mes secrets d’écrivain


Mes secrets d’écrivain, d’Elizabeth George (Presses de la Cité)

 

Elisabeth George écrit des romans policiers, best-sellers aux Etats-Unis parait-il. Personnellement, je n’en ai lu aucun, mais elle a réussi son coup car en lisant Mes secrets d’écrivain, elle m’a donné envie de lire au moins une de ses fictions. Voilà donc une des qualités de ce livre : la lecture est fluide, agréable. Ici, pas de vocabulaire technique, des exemples à foison, tirés de la littérature anglo-saxonne, avec de larges extraits pour illustrer ce que l’auteur explique avec ses mots à elle.
Il s’agit bien, comme l’indique le titre, de la façon dont Elizabeth George s’y prend pour écrire. Elle puise donc également des exemples dans ses propres romans pour montrer comment elle a pensé telle ou telle scène, comment elle a réfléchi aux personnages, aux décors, à l’intrigue… Elle décrit aussi sa façon de construire un roman avec des fiches de personnages, un canevas… Enfin, elle raconte un peu son parcours et son organisation personnelle.
Il s’agit donc là du regard d’un écrivain sur son métier. D’ailleurs, chaque chapitre commence par un extrait de son journal, avec des remarques et des questions que se pose l’auteur par rapport à l’écriture. C’est le récit d’une expérience, et en cela, cette lecture ne conviendra pas à tous car chacun a sa manière d’écrire. Cependant, ce récit est suffisamment riche pour pouvoir en tirer des informations intéressantes.
Je vais garder ce livre avec moi pour m’aider quand je serai empêtrée dans des choses trop compliquées ou quand j’aurai le syndrome de la page blanche, car avec ses mots simples et son peps, je suis sûre qu’il me redonnera quelques pistes à suivre.
Points forts :
– très facile à lire, mise en page agréable
– nombreux exemples, pas besoin de connaître les œuvres pour comprendre les explications
– ton sympathique, qui met en confiance et donne envie d’écrire
Points faibles :
– récit d’une façon de faire
– survol de certaines techniques, concernant notamment l’intrigue (cela peut être un point fort si l’on est au début de la conception, mais un point faible si l’on veut plus de détails)
Note : 4/5

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *